Accueil|galerie|adhésion|Proposez victime|À propos de L'Association Observateur Libyenne|Contactez-nous

Les Nouvelles


écrit par Éditeur de Alrassed Alliby
20 Sep 2013 9:31 pm
-
Parti Al Kema a rejeté l'extension de la Conférence nationale .. Et considère qu'il est une violation de la Déclaration constitutionnelle

Parti Al Kema a  rejeté l'extension de la Conférence nationale .. Et considère qu'il est une violation de la Déclaration constitutionnelle

Parti Al Kema a  rejeté l'extension de la Conférence nationale .. Et considère qu'il est une violation de la Déclaration constitutionnelle
Déclaration du parti  Al Kema
Au nom de Dieu le Miséricordieux (  fidèles au pacte Le pacte était responsable ) la grande vérité de Dieu ( Al -Isra verset 34)
Entraîné dans le processus électoral après la révolution du dix-septième de Février à partir de la naissance du Congrès national de l'année, comme un organe de transition temporaire chargé de la formation d'un gouvernement intérimaire , et de superviser la préparation de la Constitution , adoptée après un référendum du peuple libyen à ce sujet , mais les membres du Congrès général national oublier le caractère temporaire de la période de transition , et élargi les fonctions du législatif et réglementaire sur la non- conformité dans les phases de transition , qui les rendent violent la déclaration constitutionnelle plusieurs fois , et dépassent toutes les échéances prévues phase de gestion dans la même déclaration , qui ont un impact négatif sur la performance du gouvernement intérimaire , en raison du retard dans la formation et dans les budgets de change en raison , également dirigé ces abus ne pas procéder à l'élaboration de la constitution , en dépit de plus d'un an pour tenir la première réunion du Congrès national général .
Le projet d'extension du travail de l'année de la conférence nationale , est contraire aux dispositions de la Déclaration constitutionnelle , qui a annulé le Pacte faite par les représentants du peuple eux-mêmes sur juré de respecter la Déclaration constitutionnelle , et la fin de la période , qui a été élu sur la base d'un engagement pour eux, rend le peuple libyen à résoudre de ce contrat entre lui et ses représentants , et élimine toute obligation constitutionnelle et légale repose sur une légitimité électorale .
Nous Affirmant refusé complet et hyperbolique à la question de l'extension , résultant de la violation des membres du Congrès général national de leurs obligations constitutionnelles , nous appelons notre peuple à prendre l'initiative et la volonté de la retrievalde légitimité , et de ne pas accepter une extension , même pour une heure après la fin de la période stipulée dans la Déclaration constitutionnelle et les membres même en tenant compte du Congrès national de l'année comme directement responsables d'avoir commis ces abus constitutionnel.
Enfin, nous assurons à nos gens que la légitimité de leur souveraineté et pour eux, et que les préjugés à l'une de ces constantes est une violation de la volonté du peuple libyen , qui se sont révoltés sur le dix-septième de Février contre les trônes de la tyrannie , et que nous et d'autres des personnes fidèles de ce pays sont prêts à défendre ces constantes ce qui nous a coûté la commande .
Vive la Libye libre et fière
Que la paix soit sur vous et la miséricorde et les bénédictions de Dieu
Sortie à Tripoli
Mercredi  , 12 Zy Al Keada , 1434 e
Correspondant au 18 Septembre , 2013 AD

Parti Al Kema a  rejeté l'extension de la Conférence nationale .. Et considère qu'il est une violation de la Déclaration constitutionnelle

 

 

Déclaration du parti  Al Kema

 

Au nom de Dieu le Miséricordieux (  fidèles au pacte Le pacte était responsable ) la grande vérité de Dieu ( Al -Isra verset 34)

 

Entraîné dans le processus électoral après la révolution du dix-septième de Février à partir de la naissance du Congrès national de l'année, comme un organe de transition temporaire chargé de la formation d'un gouvernement intérimaire , et de superviser la préparation de la Constitution , adoptée après un référendum du peuple libyen à ce sujet , mais les membres du Congrès général national oublier le caractère temporaire de la période de transition , et élargi les fonctions du législatif et réglementaire sur la non- conformité dans les phases de transition , qui les rendent violent la déclaration constitutionnelle plusieurs fois , et dépassent toutes les échéances prévues phase de gestion dans la même déclaration , qui ont un impact négatif sur la performance du gouvernement intérimaire , en raison du retard dans la formation et dans les budgets de change en raison , également dirigé ces abus ne pas procéder à l'élaboration de la constitution , en dépit de plus d'un an pour tenir la première réunion du Congrès national général .

 

Le projet d'extension du travail de l'année de la conférence nationale , est contraire aux dispositions de la Déclaration constitutionnelle , qui a annulé le Pacte faite par les représentants du peuple eux-mêmes sur juré de respecter la Déclaration constitutionnelle , et la fin de la période , qui a été élu sur la base d'un engagement pour eux, rend le peuple libyen à résoudre de ce contrat entre lui et ses représentants , et élimine toute obligation constitutionnelle et légale repose sur une légitimité électorale .

 

Nous Affirmant refusé complet et hyperbolique à la question de l'extension , résultant de la violation des membres du Congrès général national de leurs obligations constitutionnelles , nous appelons notre peuple à prendre l'initiative et la volonté de la retrievalde légitimité , et de ne pas accepter une extension , même pour une heure après la fin de la période stipulée dans la Déclaration constitutionnelle et les membres même en tenant compte du Congrès national de l'année comme directement responsables d'avoir commis ces abus constitutionnel.

 

Enfin, nous assurons à nos gens que la légitimité de leur souveraineté et pour eux, et que les préjugés à l'une de ces constantes est une violation de la volonté du peuple libyen , qui se sont révoltés sur le dix-septième de Février contre les trônes de la tyrannie , et que nous et d'autres des personnes fidèles de ce pays sont prêts à défendre ces constantes ce qui nous a coûté la commande .

 

Vive la Libye libre et fière

 

Que la paix soit sur vous et la miséricorde et les bénédictions de Dieu

 

Sortie à Tripoli

Mercredi  , 12 Zy Al Keada , 1434 e

 

Correspondant au 18 Septembre , 2013 AD